Fête coutumière à Savalou " fête de l'igname"

Publié le par AFRICA BENINCULTURE

Le peuple Mahï de Savalou (groupe socio-ethnique basé dans le centre du Bénin) s’apprête à célébrer l’édition 2010 de sa traditionnelle fête de l’igname. Reconnue pour être célébrée le 15 août de chaque année, la plus grande réjouissance populaire des peuples Mahï du Bénin est désormais reportée à deux jours plus tôt. C’est donc le vendredi 13 et le samedi 14 août que le roi et son conseil convient leur peuple et leurs hôtes à la célébration de la « nouvelle igname » dans le royaume. A en croire sa majesté Tossoh Gbaguidi XIII, roi de Savalou, cette légère modification trouve ses fondements dans le respect des normes catholiques. En effet, l’autorité suprême de Savalou affirme avoir reçu des critiques des fidèles et certains responsables catholiques, leur rappelant que le 15 août est une date essentiellement réservée à la célébration de l’élévation de la vierge Marie vers le ciel. Par conséquent, elle ne serait être une date récupérée pour des fins socioculturelles. « Les religieux catholiques nous ont fait savoir que la fête du 15 août n’est pas celle des savalois mais plutôt la fête de l’élévation de la vierge Marie au ciel : l’assomption donc … », Confie sa majesté Tossoh Gbaguidi XIII dans un entretien. Évitant une éventuelle crise, sa majesté dit avoir décalé la fête de deux jours. Ce qui ne perturbe en rien le culte voué aux divinités et aux ancêtres, précise le roi.

Tradition et modernité

Cette fête qui devient de plus en plus une rencontre touristique dans la cité des Gbaguidi, est en réalité la gratitude de tout le peuple à l’endroit de la divine providence pour avoir favorisé la bonne floraison de la culture notamment celle de l’igname. La spécificité de cette fête selon Tossoh Gbaguidi XIII, est que c’est l’espèce « Laboco » qui est célébrée car c’est le tout premier tubercule qui est récolté. Le peuple Mahï voue un culte aux ancêtres donc pour avoir favorisé la bonne saison qui a donné lieu à la bonne récolte de l’igname. Plusieurs activités traditionnelles sont prévues dans ce sens. Entre autres, il y a les différents cultes et prières publics agrémentés de chants, louanges et danses culturelles de ce peuple. Par ailleurs, l’édition 2009 a eu la particularité de voir la mis en service de la mosquée centrale du royaume, la remis de matériels sanitaires à l’hôpital de zone de Savalou et la présentation du couvent réhabilité ‘’Ninsouhoué’’ du royaume. Enfin, à l’occasion de cette réjouissance populaire, plusieurs cadres béninois ont été élevés au rang supérieur du royaume pour leurs loyaux services pour le développement de la ville de Savalou

38023_138131372884685_100000634689589_233850_44712-copie-1.jpg

Fête de l'igname à savalou

 

38421_138131692884653_100000634689589_233851_5610340_n.jpg

38361_138141279550361_100000634689589_233897_6221772_n.jpg

 

Tas de tubercules d'ignames

Publié dans Culture béninoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article