Dimanche 1 août 7 01 /08 /Août 05:00

La société Zangbéto d'origine Adja fut fondée au milieu du XVIIIe siècle, lors de la constitution de la cité royale où elle jouait le rôle de “ police ”. Ses initiés sont les “ chasseurs (gbèto) de la nuit (zan) ” ; leurs cibles sont les voleurs, les mauvais esprits et les sorciers. Chaque groupe se réunit dans un enclos particulier devant lequel trône un masque. L’ensemble est gardé par un génie protecteur qui ne fait pas l’objet d’un culte, mais auquel les initiés remettent occasionnellement des offrandes alimentaires. Afin de contrôler le territoire qui lui est dévolu, la société multiplie ses groupes (229 répartis dans toute la circonscription urbaine de porto-novo).Les Zangbéto sont donc en quelque sorte une police de nuit instauré par roi Tê Agbanlin fondateur de la ville de porto-novo. Les zangbéto malgré modernisation gardent toujours leurs attributs. Leur sortie la nuit apaise les populations. De part leur danse , démonstration acrobatique et mystique ils gardent un fort caractère culturel.

36105_131465780217911_100000634689589_202858_7413795_n.jpg

36105_131465776884578_100000634689589_202857_315421_n.jpg

21970_101046923259797_100000634689589_28298_116802_n.jpg

 

36105_131465793551243_100000634689589_202862_3091276_n.jpg

36105_131465786884577_100000634689589_202860_4792099_n.jpg

 

 

Par AFRICA BENINCULTURE - Publié dans : Les sociétés de masques au Bénin - Communauté : Patrimoines de l'humanité
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus